FRANCE ALZHEIMER

Écrit par les experts Ooreka

La maladie d'Alzheimer nécessite une prise en charge complexe.

Les associations de malades peuvent aider à fournir les renseignements utiles : c'est le cas de l'Association France Alzheimer.

France Alzheimer : une aide précieuse pour les proches

En France, l'Association nationale France Alzheimer a été créée en 1985 à l'initiative des familles des personnes malades et des professionnels du secteur sanitaire et social.

Lorsqu'un proche souffre de la maladie d'Alzheimer, il est très difficile :

  • de faire face ;
  • de trouver les informations qu'on cherche ;
  • et de trouver les réponses aux questions financières, sociales, médicales que l'on se pose.

Les associations de malades sont un soutien précieux pour les personnes atteintes et leurs proches.

Comment prendre contact avec cette association ?

L'association France Alzheimer est présente dans toute la France à travers une centaine d'associations locales que vous retrouverez sur le site www.francealzheimer.org.

Vous pourrez ainsi rechercher les coordonnées de l'association Alzheimer la plus proche de chez vous.

France Alzheimer : des actions importantes

L'association France Alzheimer mène de nombreuses actions en faveur des personnes atteintes, de leurs proches et de la recherche.

En voici quelques exemples :

  • Soutien et aide pour que les familles puissent obtenir davantage d'aides financières.
  • Formation pour les aidants familiaux afin de les aider à accompagner un proche malade.
  • Information sur les conditions de prise en charge.
  • Mise en place de deux Conseils scientifiques qui apportent leur avis et conseils à l'Association sur l'ensemble des problématiques scientifiques relatives à la maladie.

Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !