Sommaire

 

La démence fronto-temporale est une forme de démence comme la démence vasculaire pouvant entraîner des symptômes proches de ceux de la maladie d'Alzheimer ou de la démence à corps de Lewy.

Démence fronto-temporale : une maladie dégénérative

Ce type de démence débute généralement entre 45 et 65 ans.

Les démences fronto-temporales regroupent plusieurs maladies neurodégénératives caractérisées principalement par :

  • des troubles du comportement ;
  • une détérioration intellectuelle progressive.

Ce sont les démences dégénératives les plus fréquentes après la maladie d'Alzheimer et la démence à corps de Lewy.

La démence fronto-temporale la plus connue est la maladie de Pick : elle représente environ 25 % des cas de démence fronto-temporale.

Les autres formes sont :

  • la démence fronto-temporale non spécifique ;
  • la maladie des motoneurones.

Les symptômes de la démence fronto temporale

Les démences fronto-temporales débutent de façon insidieuse, le plus souvent par des troubles du comportement : sautes d'humeur, négligence physique (soins, hygiène), caractère distrait, désinhibition (vulgarité, agressivité...).

Les troubles du langage sont également fréquents et se traduisent :

  • soit par une communication verbale, permanente et irrépressible ;
  • soit au contraire par une pauvreté du vocabulaire et de la communication. Parfois, les malades s'enferment dans le silence, ou répètent des mots de façon insensée.

Des troubles des mouvements, une incontinence, des tremblements peuvent aussi survenir.

Les démences fronto-temporales sont très difficiles à vivre pour l'entourage d'autant qu'il n'existe pas de traitement pour ces maladies.

Lire l'article Ooreka