Alzheimer traitement

Écrit par les experts Ooreka

La maladie d'Alzheimer et les autres types de démence entraînent une perte d'autonomie et d'autres symptômes qui nécessitent une prise en charge complète et précoce du patient. En revanche, il n'y a pas de traitement spécifique car on ne guérit pas de la maladie d'Alzheimer.

Alzheimer traitement : une prise en charge multidisciplinaire

La maladie d'Alzheimer est une pathologie lourde dont l'évolution se fait en plusieurs stades et qui mène rapidement à la dépendance psychique et physique. Malheureusement, il n'existe pas de traitement permettant de prévenir ou de guérir cette maladie. Les traitements proposés visent donc à soulager le malade et ses proches et à lui permettre d'évoluer dans les meilleures conditions de vie malgré sa maladie.

De nombreux intervenants sont impliqués dans la prise en charge du patient, en fonction du degré de sévérité des symptômes :

  • médecins et neurologues : pour la prescription de médicaments et le suivi (au moins tous les 3 mois) ;
  • kinésithérapeutes, orthophonistes, ergothérapeutes : pour la prise en charge paramédicale ;
  • psychiatre ou psychologue : en cas de troubles psychiques importants ;
  • aide sociale : pour les démarches financières et sociales.

Protocole MEND

Par ailleurs, un nouveau protocole baptisé MEND (pour amélioration métabolique pour la neurodégénérescence) tend à se développer. Il consiste à traiter simultanément tous les facteurs connus susceptibles de favoriser l'Alzheimer, en mettant en place une nouvelle hygiène de vie. Ainsi, le MEND s'attaque simultanément à plusieurs éléments.

Régime alimentaire

Tout d'abord à l'inflammation et la résistance à l'insuline grâce à un régime alimentaire pauvre en glucides et en facteurs inflammatoires (graisses animales par exemple), mais riche en fruits, en légumes et en poissons (chez certaines personnes, le jeûne est également préconisé). Ce régime est supplémenté en compléments alimentaires tels des vitamines ou des oméga-3.

Stress et sommeil

Le deuxième aspect vise à réduire le taux de cortisol (hormone du stress) grâce à des exercices de yoga ou de méditation (20 minutes deux fois par jour). Il faut également lutter contre les insomnies, en préconisant de mélatonine le soir de façon à dormir au moins 7 heures chaque nuit.

Dégénérescence cérébrale

Dernier élément, et non des moindre, ralentir au maximum la dégénérescence cérébrale à l'aide d'exercices physiques tels que le taï-chi-chuan (30 minutes par jour), par exemple.

En tout, le MEND cible 20 objectifs. Mis en place chez des personnes souffrant d'un Alzheimer débutant, ce protocole permet une nette amélioration cognitive et parfois même une récupération du volume de l'hippocampe (une structure cérébrale indispensable à la mémorisation et qui tend à se réduire avec la maladie). Dans certains cas, il a même été observé une régression complète de certains troubles et un inversement du déclin cognitif.

Immunothérapie et Alzheimer

De plus en plus, l'immunothérapie trouve sa place dans la prise en charge des pathologies auto-immunes et cancéreuses, or elle pourrait avoir un intérêt également dans le traitement des maladies neuro-dégénératives.

Chez l'animal, il a ainsi été démontré que l'interleukine-2 (une cellule du système immunitaire) pouvait réguler l'inflammation dans les cellules cérébrales impliquées dans la maladies d'Alzheimer et même de rétablir des fonctions cognitives qui avaient été altérées.

Des tests doivent encore être réalisés chez l'homme.

Traitement d'Alzheimer : améliorer les conditions de vie

La maladie d'Alzheimer s'accompagne de symptômes psychologiques et comportementaux comme l'agitation, l'agressivité, l'anxiété ou les idées délirantes.

Pour apaiser les malades, de nombreuses méthodes, comme les médecines douces ou les ateliers mémoire, peuvent être utiles.

Par ailleurs, les troubles de l'alimentation compromettent souvent la santé des personnes atteintes de démence : il est donc important de veiller à ce qu'elles se nourrissent bien pour maintenir un état de santé le meilleur possible.

Alzheimer traitement : organiser la prise en charge

De nombreux acteurs interviennent dans la prise en charge des malades. Ils sont coordonnés par le médecin traitant qui s'occupe des visites régulières de suivi et de la prise en charge des autres maladies dont peuvent souffrir les patients :


Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !