Agnosie

Écrit par les experts Ooreka

 

Les agnosies sont une incapacité du cerveau à reconnaître un stimulus sensoriel et peuvent être liées à des pathologies diverses. Faisons le point sur ce trouble.

Agnosie : définition et causes

Définition de l'agnosie

Le cerveau doit normalement être capable de recevoir des informations sensorielles et de les identifier aussitôt. L'agnosie est l'incapacité de reconnaître un stimulus, qu'il s'agisse d'un stimulus visuel, auditif, gustatif, olfactif ou tactile.

L'agnosie ne correspond pas à un déficit réel de l'un des cinq sens (comme dans le cas d'une surdité ou d'une cécité par exemple), mais à une perte d'informations permettant de distinguer le type de stimulus. Elle reste donc le témoin d'un processus pathologique situé au niveau cérébral.

Remarque : elle ne touche habituellement qu'un seul des cinq sens.

Causes de l'agnosie

Les causes possibles d'une agnosie sont nombreuses :

  • l'accident vasculaire cérébral reste la principale cause ;
  • un traumatisme crânien ;
  • une pathologie vasculaire ;
  • une infection ;
  • une tumeur ;
  • une démence : l'agnosie visuelle est l'agnosie la plus fréquemment observée chez les patients souffrant de la maladie d'Alzheimer ;
  • une maladie psychiatrique.

Symptômes de l'agnosie

Ils peuvent être de plusieurs types :

  • Dans les agnosies visuelles, les formes des objets usuels (lettres, chiffres, photos) ne sont pas reconnues par le patient, ou bien sont reconnues mais ne peuvent être nommées.
  • La prosopagnosie est une agnosie visuelle particulière. Elle est caractérisée par une incapacité à reconnaître le visage d'une personne connue ou son propre visage dans un miroir ou sur une photo. Le déficit observé est donc limité au visage.
  • L'achromatognosie ou agnosie perceptive des couleurs est une incapacité à reconnaître les couleurs. Elle est liée à des anomalies se situant au niveau du lobe occipital du cerveau (à l'arrière du cerveau) et doit être différenciée du daltonisme.
  • Au cours de l'agnosie spatiale, le patient ne peut pas localiser un objet dans l'espace pour le saisir (ataxie optique). Dans d'autres cas, il lui est impossible de se représenter une vue d'ensemble d'un phénomène.
  • Une incapacité à reconnaître le langage parlé, les sons et les bruits habituels caractérise l'agnosie auditive.
  • L'alexie agnosique se traduit par l'incapacité du patient à reconnaître les mots ou les lettres écrits.
  • L'agnosie tactile se caractérise par l'incapacité du patient à reconnaître des objets en les touchant (asymbolie tactile).

Les agnosies peuvent être à l'origine de troubles du comportement qui devront faire l'objet d'une attention particulière au moment de la prise en charge thérapeutique des patients.

Diagnostic et traitement de l'agnosie

Le diagnostic clinique de l'agnosie est généralement simple. Au cours de l'interrogatoire du patient, il est par exemple facile de reconnaitre une agnosie visuelle lorsque le patient est incapable de donner un nom à l'objet présenté. Dans certains cas, des tests neuropsychiatriques peuvent être pratiqués.

Lorsqu'elle n'a pas pu être mise en évidence, la cause de l'agnosie peut être diagnostiquée grâce à des examens, notamment des examens d'imagerie médicale permettant la localisation précise des lésions responsables des symptômes observés chez le patient.

Remarque : il est important de noter que l'examen clinique des organes sensoriels (œil, oreille) est normal.

Le traitement est celui de la cause et se fera au mieux en milieu spécialisé. Il repose surtout sur la rééducation des patients au sein d'une équipe pluridisciplinaire de praticiens (ergothérapeutes, rééducateurs, médecins spécialistes de rééducation fonctionnelle, neurologues et psychiatres).

Pour en savoir plus :

  • La surdité verbale est un trouble de la communication orale qui touche les enfants comme les adultes.
  • La dysphasie est un trouble de la parole résultant d'un dysfonctionnement neurologique, qui affecte la communication verbale des enfants en particulier.
  • Zoom sur l'aboulie.


Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !